Un réexamen anticipé est-il toujours possible ?

Questions fréquentes

Un réexamen anticipé est-il toujours possible ?

C’est un bruit qui court régulièrement : le réexamen anticipé n’est plus possible !

Petit rappel : le réexamen anticipé est une règle qui permet à un intermittent en cours d’indemnisation (si l’indemnisation est bien au titre de l’intermittence), de pouvoir stopper les droits en cours avant la fin des 243 jours pour faire valoir une autre ouverture de droits.
On stoppe par exemple les droits au bout de 200 jours. Les 43 restants sont perdus. On repart sur une nouvelle ouverture.

Cette possibilité de stopper des droits en cours avait disparu pour les personnes étant en cours d’indemnisation au titre du REGIME GENERAL (et non de l’intermittence) dans la réglementation de juillet 2014 à cause des droits rechargeables.
Elle reste néanmoins possible depuis octobre 14 dans ce cas-là, mais avec des critères spécifiques.
Cela s’appelle alors un DROIT D’OPTION.

ATTENTION :

Si les critères ne sont pas remplis, le droit d’option n’est pas possible et le chômeur indemnisé au régime général est alors obligé d’aller au bout de ses droits, même s’il a déjà les 507h par exemple.

ETRE INTERMITTENT est capable dans le cadre de son abonnement de vérifier votre situation pour vous dire si un réexamen anticipé ou un droit d’option est possible et surtout à quel moment il serait souhaitable ou non.
Les enjeux financiers peuvent être considérables pour vous !
Contactez- nous sur notre permanence gratuite au 01 34 84 84 34.

Toutes les questions