Déjà intermittent ? Règle de réadmission (ancien protocole)

Déjà intermittent ? Règle de réadmission (ancien protocole)

Lorsque les indemnités de pôle emploi ont toutes été versées, la situation de l’intermittent en fin de droits est réexaminée. C’est ce qui s’appelle le réexamen.

A cette date, pôle emploi vérifie si les 507 h sont bien réunies à nouveau.

Le positionnement de la période de référence est très précis et dépend de cette date de réexamen. La nouvelle ouverture dépend donc de ce paramètre.

ETRE INTERMITTENT gère pour vous la date de réexamen qui bouge chaque mois en fonction de votre travail.

Dans le cadre de notre abonnement, nous vous assurons que les informations données par pôle emploi sont conformes à ce qui devrait être. En effet, les données du site de pôle emploi peuvent parfois être temporairement fausse et vous induire en erreur (paiement provisoire puis paiement régularisé).
Contactez- nous sur notre permanence gratuite au 01 34 84 84 34.

Si les heures ne sont pas réunies, les règles de pôle emploi depuis 2007 permettent d’allonger la période regardée à 11, 12, 13 mois ….
Evidemment, il ne s’agit plus de faire 507h. C’est plus !

Les périodes dites allongées ne sont pas faciles à identifier. ETRE INTERMITTENT vous aide à y voir plus clair dans le cadre de son abonnement. Cela peut sauver une ouverture de droits !
Contactez- nous sur notre permanence gratuite au 01 34 84 84 34.

Attention : il est possible de demander un réexamen anticipé à tout moment AVANT la fin « naturelle » des droits, dès lors qu’on justifie d’une possibilité d’ouverture de droits comme intermittent. C’est à chaque intermittent de réfléchir à la meilleure option à prendre.

ETRE INTERMITTENT vous conseille efficacement dans le cadre de son abonnement sur l’opportunité d’un réexamen anticipé dès que la possibilité se présente. Les enjeux sont considérables et se chiffrent parfois en milliers d’euros.
Contactez- nous sur notre permanence gratuite au 01 34 84 84 34.

Bon à savoir : Lorsqu’ un intermittent arrive au terme de ses droits au titre des annexes 8 et 10 ET qu’il ne parvient pas à réunir les conditions d’accès à de nouveaux droits, des allocations subsidiaires comme l’APS (Allocation de Professionnalisation et de Solidarité) ou l’AFD (Allocation de Fin de Droits) sont possibles.

Dans le cadre de son abonnement, ETRE INTERMITTENT regarde systématiquement ces possibilités de « repêchage » qui sont parfois bien utiles aux intermittents du spectacle !
Contactez- nous sur notre permanence gratuite au 01 34 84 84 34.

Règles de l'intermittent