L’inscription : un moment clé pour la durée des droits

L’inscription : un moment clé pour la durée des droits

L’inscription : un moment clé pour la durée des droits

Une inscription trop tard = une ouverture de droits amputée
La date d’inscription est lourde de conséquence pour un intermittent. Souvent, vous ne vous en doutez pas et vous ignorez les risques que vous prenez à vous inscrire à un mauvais moment.

Pourquoi ? A cause de la date anniversaire glissante

La date anniversaire glissante : jamais la même chaque année !

Pour ce qui concerne les paiements des indemnités comme intermittent, il y a une petite subtilité qu’il faut absolument comprendre sous peine de pertes sèches d’indemnités.

Les intermittents pensent que la même date anniversaire va être reprise chaque année. En fait c’est un mécanisme bien plus compliqué qui peut vous faire perdre des jours voire des mois d’allocations.

Vos paiements durent 12 mois dans la compréhension des intermittents généralement. Mais c’est faux.
Vous n’avez jamais 365 jours payés par Pôle emploi.
La raison principale c’est que la fin de vos paiements, ce que pôle emploi spectacle appelle la Date anniversaire, se calcule tous les 12 mois bien mais PAS à partir du moment où ils payent. Ces 12 mois commencent AVANT : A PARTIR de la fin de contrat retenue. C’est une ENORME différence !

Si vous tardez à vous inscrire, tous ces jours d’attente sont juste des jours d’indemnités…perdues !

ETRE INTERMITTENT A DES SOLUTIONS :

ETRE INTERMITTENT vous assure d’avoir le maximum de jours payés pour chaque ouverture.
Pour cela, il faut s’inscrire au plus vite mais pas avant d’avoir fait vérifier par nos juristes qu’aucune autre ouverture était possible sous peine de repartir à zéro de ses heures d’intermittent.

Toutes les actualités