Soignez votre actualisation

Un timing précis à respecter sous peine d’être radié

Actuellement, la date d’ouverture de l’actualisation est le 28 du mois jusqu’au 15 du mois suivant.

ATTENTION, si vous attendez trop et que vous laissez passer le 15 du mois, vous risquez la radiation. Si vous n’actualisez pas votre travail, pôle emploi considérera que vous n’êtes plus demandeur d’emploi et vous enlèvera des listes.

Une radiation = plus de paiements !

La sanction est immédiate : plus de paiements !

La déclaration est donc très importante à faire dans les temps.

La déclaration sert à pôle emploi à déclencher un paiement provisoire en attendant les preuves de votre travail pour régulariser ce premier paiement. Un oubli peut être lourd de conséquences car celui-ci est analysé par pôle emploi comme une « fausse déclaration » de votre part pour toucher plus d’argent. Il y a des sanctions dans ce cas et toutes les heures « oubliées » sont perdues…

Une actualisation vérifiée = pas de trop-perçus !

Pour une bonne déclaration, pensez à reproduire exactement ce qui figure sur chaque AEM.

Et pour tout ce qui ne relève pas de l’intermittence, gare aux oublis !

Savez-vous que pôle emploi peut vous réclamer des sommes indues longtemps après ?

Nous récupérons des dossiers où des intermittents se voient demander des remboursements sur plusieurs années. Cela peut représenter plusieurs milliers d’euros. Pôle emploi a le droit de revenir sur ses propres erreurs sur plusieurs années ! Mieux vaut être sûr que ce qu’on a reçu représente la vraie somme à percevoir pour ne pas avoir de mauvaises surprises parfois tardivement.

Une actualisation vérifiée = pas de blocage au réexamen

Si votre actualisation n’est pas absolument conforme aux AEM que reçoit le pôle emploi spectacle, votre dossier peut bloquer au moment du réexamen pour des détails qui semblent anodins.

ETRE INTERMITTENT A DES SOLUTIONS :

DES PAIEMENTS CONFORMES

Nous vérifions tous les mois tous ces points dans le cadre de notre suivi pour pouvoir vous assurer que les paiements de pôle emploi sont conformes :

  • Pas de trop perçus qui sont toujours désagréables à recevoir,
  • L’assurance de recevoir toutes vos indemnités

DES REEXAMENS SANS PROBLEME

Nous assurons que tous les problèmes sont levés au fur et à mesure pour arriver au réexamen sans blocage.

N’hésitez pas à nous contacter au 01 34 84 84 34

ACTUALISATION : des erreurs qui coûtent cher !

S’actualiser demande à l’intermittent d’être très attentif.

OUBLI = FRAUDE

En effet, l’actualisation, si elle comporte des erreurs, peut être lourde de conséquences : le texte qui régit l’annexe 8 et l’annexe 10 à pôle emploi prévoit des sanctions en cas d’oubli sur une Déclaration de Situation Mensuelle (la DSM est l’autre nom de l’actualisation !).

Un oubli pour le pôle emploi spectacle, c’est considéré comme une FRAUDE.

PENALITE = toutes les heures oubliées à la poubelle !

Lorsque vous oubliez d’actualiser du travail, toutes les heures de votre AEM (l’attestation d’employeur Mensuelle) sont à la poubelle : votre travail comme intermittent ne pourra pas compter dans la recherche des 507 heures nécessaires pour ouvrir des droits d’intermittent chez pôle emploi.

De plus, ni les heures, ni les euros de ce contrat dans l’intermittence ne compteront pour le calcul de votre allocation journalière.

PENALITE = Trop-Perçus

Et pour finir, vous aurez un trop perçu à rembourser que le pôle emploi vous réclamera légitimement : les heures dans l’intermittence ne compteront pas dans la recherche des 507 heures ni dans le calcul de votre indemnité journalière mais compteront bien dans le nombre de jours non indemnisés que recalculera le pôle emploi spectacle.

Alors, faites bien attention et appelez-nous pour être sûr de ne pas avoir de mauvaise surprise !

ETRE INTERMITTENT A DES SOLUTIONS :

Nous vérifions ces informations tous les mois et vous alertons en cas d’oubli d’actualisation.

Si l’oubli d’actualisation est repéré avant la fin de l’actualisation, nous arrivons souvent à faire valoir vos heures d’intermittent pour qu’elles puissent compter dans les 507 heures et qu’elles augmentent votre taux. Si l’oubli est vu trop tard, nous vous alertons pour que vous sachiez exactement les heures réellement comptées par pôle emploi et celles qui vous restent à faire pour pouvoir bénéficier d’une ouverture de droits comme intermittent du spectacle à votre réexamen de droits.

N’hésitez pas à nous contacter au 01 34 84 84 34

Vous avez des droits en cours au Régime Général ?

Pour ouvrir des droits dans l’intermittence, il y a deux possibilités :

  1. Aller jusqu’au bout de vos allocations au régime général et ouvrir des droits dans l’intermittence au réexamen naturel,
  2. Faire valoir le droit d’option.

Appelez-nous pour que nous en discutions ensemble ! Notre équipe d’experts va déterminer avec vous quelle solution est la plus adaptée à votre dossier.

Vous n’êtes plus indemnisé en ARE depuis le réexamen ?

Beaucoup d’entre vous ignorent le risque d’ouvrir au Régime Général (RG). Pourtant, cela concerne chaque intermittent, même s’il ne fait que de l’intermittence. Pourquoi ?

Parce que Pôle emploi prendra la première ouverture possible sur son chemin de décisions, pas forcément la meilleure ou celle en intermittent que vous souhaitez. Tentez d’expliquer ce risque aux intermittents autour de vous, c’est essentiel… Et dites-leur de nous appeler !

La date de réexamen pour pôle emploi est donc fondamentale. Elle détermine le point de départ du chemin de décisions : la date de réexamen détermine la réglementation (RG ou intermittent) à appliquer.

Après le réexamen, à chaque nouveau contrat, vous risquez de réunir les critères d’ouverture au régime général (même sans aucun contrat au régime général !!!) avant ceux de l’intermittence. Cela vous ferait repartir à zéro pour les heures d’intermittent. C’est le « risque RG » dans notre jargon.

Mais des solutions existent, appelez-nous pour en savoir plus au 01 34 84 84 34 !

Un abonnement chez ETRE INTERMITTENT prend en charge tous ces problèmes. Nos juristes vous conseillent efficacement en prenant en compte votre cas particulier.

Vous êtes déjà inscrit mais vous n’avez jamais touché de droits de pôle emploi ?

Une seule solution pour ouvrir des droits dans votre cas : réunir 507 h minimum sur 12 mois maximum.

Pourquoi l’aide d’ETRE INTERMITTENT est nécessaire :

Beaucoup d’entre vous ignorent le risque d’ouvrir au Régime Général (RG). Pourtant, cela concerne chaque intermittent, même s’il ne fait que de l’intermittence. Pourquoi ?

Parce que Pôle emploi prendra la première ouverture possible sur son chemin de décisions, pas forcément la meilleure ou celle en intermittent que vous souhaitez.

Tentez d’expliquer ce risque aux intermittents autour de vous, c’est essentiel… Et dites-leur de nous appeler au 01 34 84 84 34 !

La date d’inscription au pôle emploi est donc fondamentale. Elle détermine le point de départ du chemin de décisions : la date d’inscription détermine la réglementation (RG ou intermittent) à appliquer.

Etant déjà inscrit, à chaque nouveau contrat, vous risquez de réunir les critères d’ouverture au régime général (même sans aucun contrat au régime général !!!) avant ceux de l’intermittence.

Cela vous ferait repartir à zéro pour les heures d’intermittent. C’est le « risque RG » dans notre jargon.

Mais des solutions existent, appelez-nous pour en savoir plus au 01 34 84 84 34 !

Un abonnement chez ETRE INTERMITTENT prend en charge tous ces problèmes. Nos juristes vous conseillent efficacement en prenant en compte votre cas particulier.

Vous êtes intermittent pour la première fois ?

La date d’inscription au pôle emploi est donc fondamentale. Elle détermine le point de départ du chemin de décisions : la date d’inscription détermine la réglementation (RG ou intermittent) à appliquer.

Beaucoup d’entre vous ignorent le risque d’ouvrir au Régime Général. Pourtant, cela concerne chaque intermittent, même s’il ne fait que de l’intermittence. Pourquoi ?

Parce que Pôle emploi prendra la première ouverture possible sur son chemin de décisions, pas forcément la meilleure ou celle en intermittent que vous souhaitez.

Il faut être sûr que les 507 heures sont acquises et notre aide vous permet de le valider (plafond et prorata à calculer) pour éviter d’ouvrir au régime général.

Ensuite, il faudra réagir vite pour vous inscrire car c’est aussi l’inscription qui mettra en route vos paiements.

Un abonnement chez ETRE INTERMITTENT prend en charge tous ces problèmes. Nos juristes vous conseillent efficacement en prenant en compte votre cas particulier.

Bien gérer son dossier Pôle Emploi c’est faire des choix

Les textes de pôle emploi permettent de faire des CHOIX mais vous ne le savez pas toujours. Comment se décider tout seul ?

Nous experts juridiques vont vous aider à avoir une vision globale de votre situation pour :

  • Anticiper les risques (ne pas ouvrir de droits, ouvrir au régime général, ouvrir avec un taux faible, ouvrir pour peu de temps, ne pas pouvoir épuiser les jours de congés payés, les franchises…) et mettre en place des solutions.
  • Optimiser en prenant les bonnes décisions : faire ou non appliquer un droit d’option, prendre ou non la clause de sauvegarde (nouveauté 2016 !), faire un réexamen anticipé pour profiter d’un meilleur taux tout de suite, ou pour « sauver » des heures pour une prochaine ouverture…
  • Vérifier toutes les erreurs possibles : les vôtres, celles de vos employeurs, celles de pôle emploi ! Nous vous aidons à les faire rectifier.

Un abonnement chez ETRE INTERMITTENT prend en charge tous ces problèmes. Nos juristes vous conseillent efficacement en prenant en compte votre cas particulier : en cas de problème avec pôle emploi, nous aurons sécurisé chez nous toutes vos actualisations.

Votre ACTUALISATION : attention aux oublis

Un oubli sur votre déclaration ? Heures et € oubliés sont « à la poubelle » et ne serviront pas à la prochaine ouverture.

Un abonnement chez ETRE INTERMITTENT prend en charge tous ces problèmes. Nos juristes vous conseillent efficacement en prenant en compte votre cas particulier : on réussit parfois à récupérer l’oubli ! Et dans tous les cas, on sécurise le compte de vos heures pour assurer une ouverture de droits.

La tolérance de pôle emploi évolue. Nous le suivons avec attention pour vous !

Nouveautés pour le régime général : un vrai risque pour TOUS les intermittents !

A compter du 1er septembre 2017, de nouvelles règles vont entrer en vigueur concernant le chômage dit « classique » (régime général). Il sera plus facile d’atteindre les critères de pôle emploi pour ouvrir des droits au régime général. Au lieu de 122 jours de période de contrats, il ne faudra plus que 88 jours…

Beaucoup d’entre vous ignorent le risque d’ouvrir au Régime Général. Pourtant, cela concerne chaque intermittent, même s’il ne fait que de l’intermittence. Pourquoi ?

Parce que Pôle emploi prendra la première ouverture possible sur son chemin de décisions, pas forcément la meilleure ou celle en intermittent que vous souhaitez. Tentez d’expliquer ce risque aux intermittents autour de vous, c’est essentiel… Et dites-leur de nous appeler au 01 34 84 84 34 !

Un abonnement chez ETRE INTERMITTENT prend en charge tous ces problèmes. Nos juristes vous conseillent efficacement en prenant en compte votre cas particulier.